Actualités

L’esprit de responsabilité doit conduire la nouvelle ministre à remettre la politique Logement sur l

16/04/2014

L’esprit de responsabilité doit conduire la nouvelle ministre à remettre la politique Logement sur les bons rails !

La CFE-CGC attend du gouvernement qu’il fasse du combat pour l’emploi, le pouvoir d’achat et la compétitivité sa priorité. Le logement est au cœur de ce combat, la CFE-CGC appelle donc la nouvelle ministre à remettre la politique Logement du pays sur les bons rails.

La CFE-CGC relève avec satisfaction que la déclaration de politique générale du Premier ministre l’a vu placer la relance de la construction parmi les priorités de son gouvernement. Pourtant, si les ministres passent, la crise du logement, elle, perdure.

Avec 330 000 logements construits en 2013, la construction de logements est en effet au plus bas depuis 10 ans, loin de l’objectif de production annuelle de 500 000 fixé par le président de la République. Relancer la construction, telle doit être la priorité de Sylvia Pinel, la nouvelle ministre du Logement.

La CFE-CGC est en effet convaincue que la relance de la construction de logements participera à la lutte contre les prix élevés du logement qui pèsent chaque jour davantage dans le budget des Français. Simplification des normes, adaptation des règles d’urbanisme… tout doit être mis en œuvre pour favoriser la construction de logements. Car construire, c’est augmenter l’offre, c’est détendre la pression sur les prix, c’est donc redonner du pouvoir d’achat.

Construire, c’est également soutenir l’emploi, au nom du lien emploi-logement que les partenaires sociaux ont rappelé dans le pacte de responsabilité. Assurer la disponibilité des logements, c’est faciliter les embauches, c’est favoriser les mobilités professionnelles, c’est donc contribuer à la compétitivité du pays. Construire, c’est aussi soutenir l’emploi dans un secteur d’activité par nature non délocalisable.

Pour la CFE-CGC, la politique Logement est donc au cœur du combat pour l’emploi, le pouvoir d’achat et la compétitivité du pays. Soutenir la construction de logements, offrir aux salariés des services facilitant le parcours résidentiel comme la mobilité professionnelle, favoriser l’aide à la pierre mais aussi accompagner les travaux améliorant l’efficacité énergétique des logements des salariés… telles doivent être les priorités de l’Etat, tels doivent donc être les objectifs assignés à Action Logement, et ce pour l’ensemble des catégories socio-professionnelles.

Convaincue que la nouvelle ministre aura à cœur de bâtir une politique Logement responsable et équilibrée, la CFE-CGC lui portera dans les prochains jours ses analyses et propositions au service des salariés.